Les publications de Janice G. Schimmelman

Janice Schimmelman, professeur émérite en histoire de l'art à l'université d'Oakland continue les recherches engagées par son défunt mari John Cameron qui fut également professeur d'histoire de l'art l'université d'Oakland, autour de la production des photographes-éditeurs Duboscq et Ferrier.


Les livres, écrits dans un anglais très accessibles, sont à commander en ligne sur le site de blurb.com.

Janice Schimmelman, professor emeritus of art history at the University of Oakland continuous research undertaken by her late husband John Cameron who was also Professor of History of Art University of Oakland, around the production of Duboscq and Ferrier.

The books (in english) must be ordered in line on blurb.com.

Pour commander :

http://www.blurb.com/user/jschimmelman

To order, follow this link

Jules Couppier, Vues sur verre - 1853-1860 (titre original en anglais) Jules Couppier, Glass stereoviews - 1853-1860 (original title)

Par Janice G. Schimmelman

couverture du livre




Jules Couppier est un photographe discret et que le temps a oublié. Pourtant il a publié en 1852 un traité sur la fabrication des négatifs albuminés sur verre, et il est l'un des 93 membres fondateurs de la Société Française de Photographie. Le journal La Lumière fait l'éloge de ses vues sur verre et fournit quelques indices qui aident à retracer sa carrière. Une partie de ses vues se retrouvent dans le catalogue de Alexis Gaudin sous les initiales J.C. Il produit environ 270 vues de France (dont Paris), Belgique et Algérie entre 1853 et 1857, quelques vues d'Italie en 1857, environ 165 vues de Russie en 1858 qui seront rééditées après sa mort par Ferrier, et couvre la guerre franco-autrichienne de 1859 (150 vues dont 17 sont connues).

Jules Couppier is a photographer underrated. However, he has published an instruction manual for making albumenized glass negatives and paper positives, and he is one of the 93 founding members of the Société Française de Photographie. The newspaper La Lumière make praise of his glass stereoviews and gives some elements on it's career. A part of his views are published in the catalog of Alexis Gaudin, regognized by JC. He made from 1853 to 1857 about 270 views of France (and Paris), Bengium, Algeria, a few views of Italy in 1857, about 165 views of Russia in 1858 also published after his death by Ferrier and Soulier. He made about 150 views on franco-austrian war of 1859, in which only 17 are known today.

La production de Jules Couppier est difficile à distinguer. La plupart des vues sont non signées, et le style d'encadrement varie beaucoup. Cependant, Janice Schimmelman donne des pistes pour les identifier. L'auteur retrace toute sa carrière et fournit un catalogue de sa production à partir d'un travail particulièrement méticuleux et remarquable, vu le peu d'informations disponibles sur ce photographe.

Glass stereoviews of Jules Couppier are difficult to distinguish from others anonymous. Most of them are unsigned, and the glass style border is not always helping much. However, Janice Shimmelman gives some tips to help to identify them. The author has managed to trace all his career and provides at the end a catalog of the production, from a particularly meticulous and remarkable work, whereas the limited information available on this photographer.

page du livre

(193 pages, 105 illustrations, format italien. The collodion press 2018 - Blurb - ISBN 978-0-9829456-8-1)

Les vues sur verre de Ferrier et Soulier - 1852-1908 (titre original en anglais) The stereoviews of Ferrier and Soulier - 1852-1908 (original title)

Par John B. Cameron et Janice G. Schimmelman

couverture du livre




John Cameron a travaillé de très nombreuses années à la fin de sa vie sur la production de Ferrier et soulier, dont il était le spécialiste reconnu. Son décès ne lu a pas permis de terminer ce livre très ambitieux. Janice Schimmelman, son épouse, a décider de continuer l'œuvre. Elle s'est passionnée sur le sujet et est devenue une spécialiste des vues stéréoscopiques de Ferrier et Soulier. Elle publie aujourdh'hui le premier livre qui retrace toute la production et son histoire.

John Cameron worked for many years at the end of his life on this book. he was a recognized specialist of Ferrier and Soulier. His death interrupt this ambitious book. Janice Schimmelman , his wife, has decided to continue the work. She is passionate about the subject and became a specialist in stereoscopic views of Ferrier and Soulier. Today, she publishes the first book that traces the entire production and its history.

page du livre

page du livre

(238 pages, format italien. The collodion press 2016 - Blurb - ISBN 978-0-9829456-7-4)

Les premières vues stéréoscopiques sur papier de Claude-Marie Ferrier, 1852-1858 (titre original en anglais) The early paper stereoviews of Claude-Marie Ferrier, 1852-1858 (original title)

Par John B. Cameron et Janice G. Schimmelman

couverture du livre




Claude Marie Ferrier est connu pour ses vues stéréoscopiques sur verre, mais il l'est moins pour sa production de vues sur papier.

Claude Marie Ferrier is known for its stereoscopic views on glass, but it is less so for its production of views on paper.

page du livre

Janice Schimmelman, en s'appuyant sur les recherches de John Cameron qu'elle a continuées, permet d'y voir plus clair sur ces séries fort rares et -pour les premières- d'une très grande qualité.

Janice Schimmelman, based on research by John Cameron she continued, allows to see more clearly on these very rare series.

page du livre

Le livre est abondamment illustré, écrit dans un anglais très accessible.

Il s'agit d'un apport majeur à la stéréoscopie.

page du livre

(80 pages, 63 illustrations pleines pages, format italien. The collodion press 2012 - Blurb - ISBN 978-0-9829456-4-3)

Brewster, Duboscq & les premières vues stéréoscopiques imprimées, 1851-1853 (titre original en anglais) Brewster, Duboscq & the early printed stereoview, 1851-1853 (original title)

Par Janice G. Schimmelman

couverture du livre




La stéréoscopie à ses débuts consiste surtout en des daguerreotypes et des vues sur verre. Une petite production de tirages sur papier commence très tôt, vers 1851.

Parallèlement à cette production photographique, on produit, de 1851 à 1853 environ, d'étranges dessins géométriques, et des lithographies issues de daguerreotypes, et pour certaines des vues sur verre de Ferrier.

Stereoscopy, at the starting, consist mostly on daguerreotypes and glass views. A small production on papers start in early 1851 too.

In parallell to this photographic production, are produced some unusual drawings most of the time geometrics, lithographs from daguerreotypes and glass views of Ferrier.

page du livre

Le livre de Janice Schimmelman explore cette production très mal connue. Abondamment illustré, avec de nombreuses vues inédites, il s'apparente à un corpus. On y fait de nombreuses découvertes, fruits des recherches rigoureuses de Janice Schimmelman.

On retrouve avec plaisir la magnifique série du "stéréoscope des enfants".

The book by Janice Schimmelman explore this poorly known production. Profusely illustrated with many new views, it is like a body. We made made many discoveries, dues to the very interestin research of the author.

page du livre


(102 pages, 85 illustrations pleines pages, format italien. The collodion press 2013 - Blurb - ISBN 978-0-9829456-6-7)

Photographies stéréoscopiques du 19 ème siècle. 1850-1871 Photographie stéréoscopique, photos stéréo Stéréoscopie, photographie en relief, vintage, photographie en 3D, 3D photography Early stereoscopic photographs, stereoviews, stereoview of 19 th century, tissue views, tissues photographs, diableries.
(Version : 14/08/2018 12:20)
[ Informations sur la conception de ce site sous LINUX ] [Hébergé par www.phpnet.org ] [Valid XHTML 1.0! ] [Valid CSS ] [Get Firefox! ] [Get Opera! ]
Haut page